Guildes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guildes

Message  TWings le Dim 2 Avr 2006 - 16:21

Conditions nécessaires à la fondation d'une guilde.

- La Guilde devra comporter au moins 5 membres pour être créée (chef inclus).
- Une charte RP doit être rédigée.
- Le nom de la Guilde doit être acceptable au niveau RP
- la création de la guilde doit être justifiée de façon RP (cela peut être fait dans la charte)
Le futur chef de guilde doit faire parvenir à un modérateur par message privé :
- La liste des membres avec l'accord de ces derniers
- La charte complète
- Le nom de la guilde

Le code de la guilde (qui permet aux Royaumes indépendants de s'enrôler) est généré aléatoirement et peut être modifié à tout moment par le chef de guilde.


Dernière édition par le Dim 5 Nov 2006 - 15:08, édité 3 fois

_________________
L'équipe de Galdmaril.
avatar
TWings
Dragon Légendaire
Dragon Légendaire

Nombre de messages : 1029
Peuple : Dragon
Royaume : Galdmaril
Date d'inscription : 23/03/2006

Feuille de personnage
Age: 4329
Sexe: Mâle Mâle

Voir le profil de l'utilisateur http://galdmaril.rakuen.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pour les guildes

Message  Merenwen Arnatuilë le Dim 2 Avr 2006 - 17:00

Comme les guildes sont à présent autorisées, une petite pause s'impose et vous invite à lire ceci Wink

Ceci est un petit récapitulatif de ce que doit contenir une charte type.


- Titre officiel de la guilde.
- Date de la création de la guilde.
- La notation de PJ (joueurs) présents.


Comme le Game Master l'a dit il faut 5 PJs dans la Guilde, chef compris, il doit obligatoirement se composer d'un diplomate, ainsi qu'un sous chef au cas ou son supérieur abandonne son poste. Pour la suite vous êtes libre de faire comme bon vous semble.


- Règlement interne de la guilde.
- Histoire de la guilde.
- But de la guilde.
- Diplomatie de la guilde.
- Recrutement.
- Petite histoire des 5 premiers PJ dans leurs entrée dans la guilde, ou à défaut les représentants.


Je ferai une MAJ dans pas longtemps histoire que je n'oublie rien, à vos parchemins ! Smile

_________________

avatar
Merenwen Arnatuilë
Modo Red Pweteuse
Modo Red Pweteuse

Nombre de messages : 1231
Age : 34
Peuple : Mìnil
Royaume : Ulthuan
Guilde : Le Serment Des Anciens
Date d'inscription : 25/03/2006

Feuille de personnage
Age: 175 années
Sexe: Femelle Femelle

Voir le profil de l'utilisateur http://chikasempai.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guildes

Message  Varg le Mar 2 Mai 2006 - 18:25

Etant donné que certaines personnes semblent avoir du mal à rédiger leurs chartes, voici un exemple à suivre afin de vous aider dans la construction de celle-ci.

Je précise que j'ai rédigé cette charte pour un autre jeu, le background n'est donc pas exactement le même.

De plus, si lors de la rédaction de votre charte vous avez une difficulté et vous ne savez pas si un point va convenir à ce que nous recherchons, vous pouvez nous demander de l'aide.

Enfin cette charte est assez longue, nous ne vous demandons pas autant de lignes.

PEUPLE DE TSJUDER (nom de la guilde)

Créé le *********** (date de création)

Composé de : *******
********
********
********
********
(etc…, ce qui correspond au nom des Pjs)

Histoire : (de la création de la guilde)

****, un des Maîtres des Hérétiques, était en mission au Nord des contrées d' ******. Dans ce Nord, recouvert d' une épaisse couche de neige, de forêts immenses et de lacs où gisent des eaux brumeuses et glacées, il était à la recherche d' une épée dite dotée d' une puissance incroyable.

**** arreta son cheval net, les quelques 500 hommes qui le suivaient en firent de même. Devant lui se dressait une forêt d' où émanait une aura intense. Un des fidèles conseillers se rapprocha vers le Seigneur **** pour lui adresser la parole : "Maître, la température commencent à affaiblir nos troupes, nous devrions nous reposer". **** le repoussa d' un signe de la main et répondit : "Je sens que nous sommes proches du but, si cette épée existe vraiment alors nous y sommes presque...". "Hantée". les mots du Seigneur **** furent coupés par un des soldats grelotant présent derrière lui. Le cheval du Seigneur se tourna légerement vers l' homme et **** le dévisagea avant d' ajouter : "Hantée? Tu parles de cette forêt n' est-ce pas?". L' homme vétue d'une légere armure acquiesa. Le chef des Hérétiques ajouta: "Oh... Tu parles de cette rumeur. Comme quoi des démons à cornes habiteraient cette région. Je ne crois guère à ces propos douteux des villageois que nous avons rencontré. Le Mal est de notre côté quoiqu'il arrive. Puis nous sommes armés et ces armes ne sont pas faites pour décorer, mais bien pour livrer batailles". **** se retourna vers cette fôret lugubre et fit signe à ses troupes de le suivre.

Ils pénetrerent dans la forêt, suivant un chemin difficile d' accès. Au bout de plusieurs heures, dans la neige intense de la forêt, un des hommes interpella le Maître Hérétique : "Seigneur Varg ! Il y a une inscription sur cet arbre. Il y a écrit "Tsjuder" !". Varg ne put caché son étonnement, comment des humains pouvaient habiter dans le coin avec un climat aussi rigoureux? Il regarda ses hommes qui avaient tous l' air exténué. Il soupira et dit à un des gradés à ses côtés : "Nous nous arretons là pour aujourd'hui, faites le ménage parmis cette flore intense et installez le campement, nous sommes à l' abri des tempêtes de neige dans cette fôret." Au bout de quelques minutes les hommes se mirent au travail et le campement fut rapidement construit grâce à une organisation parfaite.

La nuit n' était pas encore totalement tombée mais de nombreuses étoiles étaient visibles dans le ciel dégagé. Varg, dos au feu qui avait été soigneusement préparé et où de nombreux soldats étaient aglutinés, regarda longuement cette forêt qui n' était pas rassurante pour beaucoup. Ses yeux fixaient la forêt et ne pouvaient s'en détacher, des arbres, de la neige, des arbres, encore de la neige, une ombre. Varg revint à lui. Il était persuadé d' avoir vu quelque chose bouger. Il s' approcha de plus près, scrutant attentivement cette masse d' arbres qui se présentait à lui quand, subitement, une forme passa de derrière un arbre pour disparaitre derrière un autre. C' était une forme humaine, imposante, avec des cornes. Le Seigneur se demanda si ce qu' il avait vu était bel et bien réel où si ce n' était qu' un mirage, comme il est possible d'en avoir dans les déserts brulants. Il s' avanca encore, à l' extrême limite de la foret cette fois. Puis il apercu, une nouvelle fois la même ombre, puis une autre, et de nombreuses autres formes au loin, toutes ses ombres portaient des cornes et allaient dans la même direction, vers Varg et le campement. Subjugué par ce qu'il venait voir, il prit quelques secondes à remettre ses idées en place puis recula. Il déboula au milieu du campement, la main au fourreau de son épée et la sortit violement. Il brandit son arme en l' air et hurla : "Aux armes ! Des hommes se dirigent droits vers nous ! Regroupez vous au centre du campement une fois armés !". La paix du campement fut alors rompue, laissant place à l' excitation générale. Varg s' empara d' une torche et se dirigea vers les flammes du feu afin de l' allumer. Puis il monta sur son cheval et se retourna vers ses troupes rassemblées. Les soldats en armures avaient tous sortis leurs épées et les tenaient farouchement, tout le monde savait que lors d' une bataille, l' arme était la chose la plus importante qui soi. Il ne savait pas réelement ce qui allait les attaquer mais il se devait de rassurer ses troupes, il scanda alors : "Nous sommes plus de 500 hommes, peu importe ce qui va nous attaquer ce soir, nous les détruirons tous !". Les soldats répondirent par des cris. La nuit était tombée rapidement, personne ne s'en était préoccupé. Le campement était en forme de cercle où la végétation avait été détruites, un cercle vide entouré d'arbres, mais dans cette vaste foret, celà ne représentait pas grand chose. Varg dit à ses hommes de former un cercle pour que les attaquants ne puissent les prendre par surprise en passant par différents endroits. Les cris des hommes dévoués au chef laisserent place au silence totale. C' était ce silence pesant qui précédait toujours les batailles, chacuns prenant son courage à deux mains, tout en sachant que de nombreux hommes allaient mourir. Puis dans la foret retentirent des cris inhumains, ces cris firent trembler bon nombre de soldats. Soudainement, les ombres apparurent et foncèrent droit sur le campement en scandant des cris féroces. Les flèches des Hérétiques touchèrent les premiers ennemis, mais celà ne les stoppa nullement. Les troupes Hérétiques laissèrent place aux épéistes en seconde ligne. C'est alors que les ennemis débarquèrent violement vers les soldats. Les attaquants étaient dotés d' une corpulence imposante, de vêtements noirs, de cornes et de haches immenses, pouvant trancher net tout et n'importe quoi. Le Seigneur Varg, fut terriblement surpris, lui qui était habitué à la guerre savait pertinement que la stratégie était un facteur important lors d' une bataille, pourtant tous les attaquants venaient du même endroit, comme si pour eux les Hérétiques n' étaient que de simples jouets. Les ennemis ne semblaient pas nombreux, seulement une centaine, celà faisait à peu près du cinq contre un, mais Varg ne parvint à rigoler de ce désaventage flagrant lorsqu'il vit la bataille qui se déroulait sous ses yeux. Les attaquants parraissaient prendre l' avantage malgré leur nombre ridicule, les coups portés sur eux semblaient ne rien leur faire, pourtant du sang tombait au sol lors des impacts, mais ils continuaient leur lutte, tranchants parfois plusieurs soldats en un seul coup, hurlants comme des bêtes pretent à tout pour tuer, ils se battaient comme de véritables... démons.
Voyant que l' ennemi prenait peu à peu le dessus, Varg murmura "C'est...impossible..." avant de se lancer à l' assaut de ces choses inhumaines. Son cheval fonça droit vers un ennemi occupé à massacrer à coups de haches un Hérétique et Varg trancha net la tête de la bête imposante. Le Seigneur constata que la moitié de ses hommes avaient été décimés et les encouragea à continuer. C'est alors qu' un ennemi s' approcha du cheval et agrippa le Seigneur de ses mains imposantes. Varg se débattit violement mais la force de son ennemi était bien trop puissante et il fut éjecté du cheval. Au sol, Varg secoua la tête tentant de reprendre ses esprits et empoigna son épée à côté de lui alors que son agresseur brandissait sa hache à bout portant. Varg évita de justesse le coup et transperca le ventre de son ennemi en se relevant, puis se retourna vers un autre ennemi, pensant laisser mort la chose derrière lui. C' est alors qu' il fut frappé avec une grande force derrière la nuque, sa vue s' assombrit peu à peu, il resta immobile et vit des Hérétiques tranchés en deux, d' autres se faire torturer, certains se faire déchiqueter comme de vulgaires poupées, puis il ne vit plus rien et le néant l' envahit.

(...)

Trois jours plus tard, **** se réveilla dans un lit avec un mal de crâne qui lui paralysait tout le corps. Une femme, humaine, était présente dans la cabane en bois et sortit en voyant que celui-ci était réveillé. Au bout de quelques minutes, un homme avec une longue barbe noire, de longs cheveux ainsi que des vêtements sombres fit son apparition. Le regard de l' homme ne laissait aucun doute quand à ses intentions, il comptait massacrer ****. L' homme imposant avait des traces noires sur son visage ainsi qu' une hache dans la main droite. Il se dirigea vers **** et lui dit : "Toi ! Donnes moi ton nom!". ****chercha dans son esprit, puis voyant que l' homme devant lui s' impatientait il répondit : "Je me rappelle seulement de mon prénom, ****... je ne me rappelle pas de mon nom de famille." L' homme interloqué demanda : "Comment? Tu te moques de moi? Tu ne sais pas ton nom?" **** le regarda de ses yeux sombres et dit : "Non... j'ai beau chercher, je ne m'en rappelle pas. Aucun souvenir ne me vient à l' esprit. Je ne sais pas d' où je viens ni où je suis". L' homme rigola, un affreux rictus se dessina sur son visage puis il ressortit. L' homme en noir se précipita à travers le village pour aller voir son chef. Il le salua et dit : "L' étranger à perdu la tête ! Il ne se souvient de rien ! A part de son prénom, **** !". Un homme assit à la droite du chef enchaina : " Peu importe, de toute façon, nous allons le torturer puis le tuer." Les hommes présents dans la salle rigolèrent en pensant à ce qui allait arriver à l' homme qu'ils avaient nommé l' étranger. Le chef répondit : "Interressant...

(…)

Deux années plus tard, les desseins du Chef de la tribu, qui se nommait alors ******, avaient completement abouti. En effet **** était désormais en union avec la culture de ces hommes. Tout lui avait été raconté, des plus petites rumeurs du village aux croyances les plus importantes. Il faisait désormais partie intégrante de leur peuple... le Peuple de *******. On lui avait dit, que défendre ces terres et la foret de Burzum était le plus important, que tuer les hommes et violer les femmes qui s' y aventuraient était normal. On lui avait expliqué que si tous les hommes et les femmes étaient habillés en noir c' était parce qu'ils adoraient la mort...

Un jour, ****** et **** partirent ensemble, avertis que des étrangers s' étaient aventurés dans la forêt. Il s' agissait de deux hommes, une femme et cinq enfants. Il s' approchèrent lentement du groupe d' étrangers et ****** dit à un de ses hommes de les contourner pour ne pas les laisser s' échapper. Une fois tout le monde en place, ils se ruèrent vers les personnes à exterminer. Pendant le combat, qui tourna court, ****** tomba, transpercé par une lame. **** tua l' homme qui avait blessé ****** et décapita un enfant qui tentait de s' enfuir. Il trancha net les jambes de deux enfants et lanca un couteau dans le dos de la femme qui parvint à éviter l' homme ******* qui s' occupait du reste. **** se pencha vers ****** et fut vite rejoins par son compagnon d' armes. Les derniers mots de ****** furent : "****, c'est toi que je nomme nouveau chef, tu devra faire en sorte que le Peuple de ******* prospere... Tu es vaillant et tu t'es vite attaché au Peuple... Aussi pense à...". Puis il ferma les yeux, à jamais. **** n' eu de peine pour la mort de ******, d' ailleurs lorsqu'il rentra au village pour annoncer qu' il était désormais le nouveau chef, personne ne semblait se soucier de la mort de l' ancien, ******. Il jura devant tous qu' il ferait tout pour que le Peuple de ******* continuent les massacres contre ceux qui voulaient bafouer les règles de sa tribu.


Buts et valeurs : (buts de la guilde)

- Le Peuple de ******* vit en harmonie avec la nature. Respecter la nature ne veut pas dire fumer de l' herbe, ceux qui ne comprennent pas peuvent rester là où il sont. Nous combattrons les technologies et les peuples qui pronent la destruction de mère nature.

- Le Peuple de ******* est particulièrement attaché à sa culture ancestrale. Si quelqu'un venait à dire ou à sous entendre que celle-ci est une sous-culture, la mort ne tardera pas à venir à lui.

- Seul le Peuple de ******* compte à nos yeux, notre évolution est notre priorité.

- Toute personne : Seigneurs, plouks, orcs, elfs, humains... qui s' aventure sur nos terres sans y être invitée sera pourchassée et tuée.

- La guerre fait partie intégrante de la vie du Peuple de *******, les guildes ou seigneurs pronants des valeurs allants à l' encontre de celles du Peuple de ******* seront punie.

Relations extérieures :

Très peu de Pactes de Non Agression seront accordés. Pour avoir l' amitié du Peuple de *******, il faut le mériter.

Relations internes : (règlement)

Est primordial :

- Le respect du Chef Héritier du Peuple de *******.

- Le respect de la charte.

- Le courage. Ceux qui fuient les combats, les laches, seront executés par les autres membres de la Guilde et ne connaitront jamais de paix dans la mort.

- L' activité quasi quotidienne. Faire partie du Peuple de ******* demande une activité importante de la part de ses membres. Les feignants peuvent mourir.

- Une capacité à réagir de son propre chef. Ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-mêmes doivent mourir.

Recrutement :

Les laches, les faibles et les pacifistes ne sont pas les bienvenus parmis le Peuple de *******. Le choix des adhérents sera strict et rigoureux. Pour prendre contact avec le Peuple de *******, un messager devra être envoyé au Chef de la tribu ou au recruteur. Les habitants de la foret de Burzum quittants très rarement leurs terres, il va de soi que ce messager devra y pénétrer, il y a donc peu de chances pour que celui-ci revienne vivant à son maître, mais vous pouvez toujours tenter...

Diplomatie :

(si il y en a une)

Les 5 fondateurs vous parlent…

(petit résumer des 5 premiers PJ’s donc fondateurs de la guilde dans leur entrée dans la guilde)


PS : cette charte est un brouillon alors il y a sûrement des fautes d'orthographe et il manque une partie de l'histoire par manque de place.

_________________
All is cold and frozen. Frozen the sea, frozen the sky. Frozen is death, but I cannot die.
Frozen my heart. Frozen my soul. Frozen my love. I am a dying god.
avatar
Varg
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 914
Peuple : Dragon
Royaume : Nibelheim
Guilde : Le Serment des Anciens
Date d'inscription : 26/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guildes

Message  TWings le Jeu 14 Fév 2008 - 17:45

Les guildes peuvent maintenant avoir un blason personnalisé.
Pour cela il vous faut créer une image (avec n'importequel logiciel) carrée de préférence au format .gif en 100*100 et qui puisse éventuellement avoir un assez bon rendu en 20*20.
Une fois votre image prête, il vous reste à contacter un membre de l'équipe pour lui envoyer.
Si cette dernière est acceptable, elle sera ajoutée au jeu dans les meilleurs délais.

_________________
L'équipe de Galdmaril.
avatar
TWings
Dragon Légendaire
Dragon Légendaire

Nombre de messages : 1029
Peuple : Dragon
Royaume : Galdmaril
Date d'inscription : 23/03/2006

Feuille de personnage
Age: 4329
Sexe: Mâle Mâle

Voir le profil de l'utilisateur http://galdmaril.rakuen.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guildes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum